11 avril 2021

Annabelle Amory, une artiste talentueuse locale

Bonjour Annabelle Amory, merci d’avoir accepté notre invitation pour le blog d’XP Radio.

Annabelle Amory : Je suis ravie d’être ici avec vous !

XP Radio : De quel coin êtes-vous ?

Annabelle Amory : Je suis née dans l’Oise, ensuite je suis partie à Amiens puis Lille pour faire mes études, avant de m’installer à Conflans-Sainte-Honorine.

XP Radio : Aujourd’hui nous allons parler d’art avec vous, mais quel art exercez-vous?

Annabelle Amory : Je suis artiste-peintre collagiste.

XP Radio : Quelle technique utilisez-vous?

Annabelle Amory : J’utilise une technique mixte : je découpe et je colle des pages de livre ou des cartes à jouer sur une toile, puis je peins à l’acrylique par-dessus.

XP Radio : Êtes-vous autodidacte ou avez-vous suivi des cours particulier d’art, voir une école dans ce domaine?

Annabelle Amory : Je n’ai jamais pris aucun cours d’art, je suis totalement autodidacte.

XP Radio : Quand avez-vous débuté ?

Annabelle Amory : On peut dire que mon style actuel s’est mis en place en 2013, alors que je poursuivais une thèse de doctorat. Avant cela, je peignais de temps en temps des portraits mais uniquement à l’acrylique. En fait, toute ma vie, j’ai peins ou dessiné à coté de mon activité principale.

XP Radio : Combien de toiles avez-vous faites depuis vos débuts?

Annabelle Amory : C’est quasiment impossible de vous dire… Depuis que je me suis inscrite en tant qu’artiste professionnelle, en mars 2018, j’ai peins 160 toiles.

XP Radio : Est-ce actuellement votre métier ou une passion ?

Annabelle Amory : C’est actuellement mon métier à plein temps.

XP Radio : Y’en a t-il une que vous affectionnez plus que les autres, si oui laquelle et pourquoi?

Photo : Annabelle Amory

Annabelle Amory : J’aime beaucoup la toile appelée « L’influenceuse ». Je l’ai peinte en 2019 et quand je l’ai terminée, j’ai eu un déclic. Je doute beaucoup de moi et de mon travail au quotidien car je n’ai jamais pris de cours ni même étudié le monde de l’art d’un point de vue professionnel. Je suis arrivée là par envie, simplement. Alors quand j’ai vu cette toile, quand j’ai ressenti cette satisfaction, je me suis dit, pour la première fois, que j’étais à ma place et que j’avais le droit d’être là,

XP Radio : Le plus souvent vos tableaux représente la femme, avez vous une cause à défendre par cette mise en avant de la femme dans tous ses traits et aspects?

Annabelle Amory : Je suis clairement féministe. Ce que je veux défendre dans mes toiles, c’est le droit aux femmes d’être ce qu’elles désirent être au fond d’elles-mêmes. Personnellement, je ne me rase plus depuis des années, je ne porte plus de soutien-gorge et je revendique le fait que je ne veux pas avoir d’enfant. Mais c’est mon choix personnel. Si un femme veut se raser les jambes, je n’ai aucun problème avec ça, je veux juste que ça vienne d’elle, et non pas d’une pression sociale ou de la volonté de son compagnon par exemple. J’essaye ainsi, avec mes portraits, que chaque femme puisse trouver un modèle qui lui corresponde, dans lequel elle se retrouve. Quant aux hommes, ils peuvent trouver dans ma galerie une diversité de femmes qui sont toutes aussi belles et libres les unes que les autres.

XP Radio : Avez-vous d’autres causes auxquelles vous êtes sensibles ?

Annabelle Amory : Je suis très attachée à la cause environnementale dans son ensemble : la nature, le climat, l’écologie et les animaux. Je fais très attention à ma consommation quotidienne en réduisant l’utilisation de l’eau, l’électricité, j’achète très peu de produits neufs, que des vêtements d’occasion. Dans mon métier, ça se traduit par l’achat de toiles d’occasion via des sites comme Le Bon Coin, mais aussi de peintures en grande contenance et fabriquées en France. Comme je n’ai pas de voiture (ni même le permis), je transporte toutes mes toiles en transports en commun pour les expositions.

XP Radio : Dans vos tableaux en plus de la peinture, vous effectuez un collage de différent éléments, comment choisissez-vous les éléments qui seront ajouté pour sublimer vos toiles?

Annabelle Amory : Lorsque je décide de faire une toile, tout est en général pensé à l’avance. Prenons l’exemple de « L’influenceuse », En premier lieu, j’ai l’idée : « tiens, j’ai envie de faire une peinture qui dénonce les réseaux sociaux ». Je sais à peu près la composition : « je veux une fille qui se regarde dans le miroir et son reflet et elle auront des collages différents ». Ensuite, quand j’ai trouvé le modèle adéquat, je cherche le collage parfait : « le reflet sera en cartes négatives du jeu Le Mille Bornes, comme le pneu crevé, le stop, la panne d’essence, pour symboliser l’aspect négatif des réseaux sociaux sur l’image de soi ». Enfin, je dessine, je découpe et je peins !

XP Radio : J’ai vu que les pub été un sujet d’agacement pour vous et que vous avez préférez les mettre en avant dans un tableau (rire), comment s’appelle ce tableau ?

Photo : Annabelle Amory

Annabelle Amory : (rire) Oui, en tant que fervente écolo, ça me consterne au plus haut point qu’on mette encore des publicités dans ma boîte aux lettres alors que j’ai deux gros autocollants STOP PUB, bien visibles. C’est un manque de respect total. J’ai appelé cette toile « STOP PUB : Non, c’est non », en mettant en scène une femme assise sur une boîte aux lettres qui en bloque l’accès…

XP Radio : Faites-vous des expositions ?

Annabelle Amory : Oui, dès que je peux, j’en fais. C’est pour moi l’une des meilleures parties de ce métier ! Pouvoir montrer ses œuvres aux visiteurs, échanger avec eux, recueillir leurs avis. Des fois, ils m’apprennent des choses sur mes propres toiles, des choses que je n’avais pas vu. Je suis triste, surtout depuis la crise sanitaire, de voir mes toiles reposer sous la poussière dans mon atelier. Ce n’est pas leur place.

XP Radio : Quel est le plus beau lieu où vous avez pu exposer?

Annabelle Amory : L’un des lieux qui m’a le plus plu, c’est la galerie associative de la Vache Bleue, à Paris. Elle est située au bord du canal de l’Ourcq, juste à côté de la Villette. Lorsqu’on passe devant, il y a de la végétation partout, une porte chancelante, ça fait limite un peu peur. Au début, je pensais même que c’était abandonné. Mais en fait, ce sont des ateliers d’artistes installés dans les voûtes d’une ancienne voie de chemin de fer. En juin 2018, j’ai eu l’opportunité d’exposer dans cet endroit un peu insolite mais tellement chaleureux et convivial.

XP Radio : Quel est votre meilleur souvenir depuis vos débuts ?

Annabelle Amory : Je repense souvent au vernissage qui a eu lieu à la médiathèque Gustave Eiffel de Levallois en janvier 2019. L’association qui s’est occupée de cette exposition m’a traitée comme une reine ! Il y avait des flyers sur ma démarche artistique, des cartels pour mes toiles, une personne qui servait la boisson et la nourriture.. Il y avait eu énormément de monde, beaucoup de retours positifs, plusieurs de mes amis sont venus et j’avais même un pupitre à mon nom ! Ça fait un peu show-biz dit comme ça mais je me suis sentie valorisée et prise au sérieux en tant qu’artiste.

XP Radio : Que pouvons-nous vous souhaitez pour l’avenir ?

Annabelle Amory : D’avoir toujours autant d’idées et d’inspiration !

XP Radio : Quel serait le projet le plus fou que vous souhaiteriez réaliser ?

Annabelle Amory : J’aimerai beaucoup pouvoir exposer toutes mes toiles en même temps, sachant que j’ai un stock actuel de 50 toiles!

XP Radio : Comment voir les toiles disponibles à la vente ?

Annabelle Amory : Les toiles disponibles sont regroupées dans la galerie de mon site internet a-amory.art

XP Radio : Êtes-vous sur les réseaux sociaux ?

Annabelle Amory : Oui, je suis sur Facebook et Instagram

XP Radio : Si vous deviez choisir 5 toiles pour décrire votre style, lesquelles exposeriez-vous en premier ?

Annabelle Amory : Je choisirais « L’influenceuse », « L’autodidacte », « Martha », « Alma » et « La Muse ».

Alma
La Muse
Martha
L’autodidacte
L’influenceuse

XP Radio : Merci à vous d’avoir répondu à nos questions, nous ne manquerons pas de suivre la suite de votre aventure à très vite !

Annabelle Amory : Merci beaucoup pour toutes ces questions très intéressantes !


Crédit photo de la couverture de l’article : Amélie Marzouk

Plus d’infos : Instagram Site Web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.